mercredi 15 juin 2016

Faites ressortir l'animal qui vous habite...


Tuez-vous les uns les autres
Frédéric Lewino
Grasset (2007)

Après avoir autopsié les obsessions sexuelles de nos amies les bêtes dans son précédent ouvrage Passions animales, Frédéric Lewino discèque leur violence innée. Pour survivre dans leur monde de brutes, chaque espèce doit se battre avec acharnement et agressivité. Les animaux ont donc appris a tuer, voler, violer et mentir. Mais attention : la bête fait tout cela en ne manifestant ni haine, ni perversité...

C'est en tout bien et tout honneur que la lionne assassine, que la grenouille kokoï empoisonne ses prédateurs, que le fourmilier se fait tueur en série, que la larve de la guêpe parasite ronge sa proie vivante, que l'éléphant devient alcoolique, que la fourmi se fait exploser parmi ses ennemis, que l'araignée se déguise en fiente, que la mouette est parfois cannibale, que le lapin est coprophage, que la taupe viole sa petite amie, que l'ours blanc tue les enfants de sa nouvelle compagne, et que la plupart des animaux sont incestueux...


J'avais 10 ans à peine quand mon grand-père m'a offert ce livre, lui qui savait que la nature et les animaux me fascinent. Il représente exactement ce pour quoi j'étudie la Biologie et me conforte dans le choix du métier que je voudrai faire : éthologue (étude du comportement).

Car ce très bon livre documentaire est basé sur les systèmes d'attaque et de défenses d'espèces animales au travers de plusieurs grandes parties, séparées ensuite par des chapitres très clairs et instructifs. Et il y en a vraiment pour tous les goûts : des artistes du crime, des empoisonneurs, du mimétisme, des menteurs, des pervers... On ne s'ennuie pas du tout ! Et à chaque fin de chapitre, Frédéric Lewino nous explique comment Homo Sapiens (nous) exploitons telle ou telle capacité. Car nous ne sommes pas en reste, non, non ! Bien que nous ne soyons ni imposants, ni rapides, ni ci et ça, nous sommes intelligent au-delà des autres espèces.

Chaque espèce présentée est vraiment très intéressante. Et même si on en connaît sans doute beaucoup, le peu que l'on ne connaît pas demande parfois une petite recherche Internet afin d'en cerner physiquement le sujet. Le nom latin nous est toujours donné (et je me suis rendue compte que certains noms de Pokemon venaient de l’étymologie même de l'espèce) pour plus de précision, ce n'est pas avec ça qu'on va visualiser un individu, nous sommes d'accord ! J'avoue ne pas connaître tous les insectes cités quand même...

D'ailleurs, la plus grande diversité d'attaques et de défenses se rencontrent en majorité chez les insectes, ce qui fait qu'ils sont représentés en plus grand nombre que poissons, mollusques, reptiles ou mammifères dans le bouquin. Ce qui peut paraître un brin longuet parfois... Mais c'est toujours nécessaire et pertinent. Bien des anecdotes me sont restées en tête et notamment celle de "la bête à bon Dieu".

L'écriture de Frédéric Lewino rajoute en plus une touche de mordant : très simple et visuelle, elle est aussi précise qu'ironique ou encore dramatique selon les situations. Un petit peu de familiarités pour finir de gagner le lecteur, et c'est parti pour l'aventure !

Toutefois dans la construction du livre, je note la présence d'une introduction mais pas de conclusion. Pas vraiment de quoi chipoter, mais je m'attendais quand même à en trouver une.

Je conseille vraiment ce livre à ceux qui aiment les animaux, la nature et la biologie. On peut le lire à tout âge pourvu que la curiosité vous anime ! Mais il peut être destiné à tous bien sûr. A lire petit à petit, pour ne pas s'en lasser, retenir les choses et surtout ne pas le terminer trop vite ;)


Et vous, vous connaissez ce livre ? Il vous tente ?
Les animaux vous intéressent-ils ?
Dites-moi tout !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot à me laisser ?